Nous soutenir

Après 31 ans de mandat de la municipalité socialiste sortante, notre ville est marquée par l’immobilisme, la disparition progressive du commerce de proximité en centre-ville, la progression inexorable du chômage et de l’insécurité, et une dérive inquiétante des finances municipales et intercommunales.

Pour enrayer le déclin continu de La Flèche et lui redonner un cap et une ambition, à la hauteur de son histoire et de ses potentialités, nous travaillons depuis un an à la rédaction d’un programme de redressement de notre ville intitulé PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE“, afin d’offrir une alternative crédible et sérieuse aux Fléchoises et aux Fléchois, qui est aujourd’hui portée par la liste « Ensemble pour le renouveau de La Flèche », dont les noms de 20 premiers colistiers ont été annoncés en octobre et en novembre derniers, conformément à nos engagements. 

Cette première liste de 20 noms, composée de candidats déjà engagés dans la vie politique locale et de personnalités nouvelles issues de la société civile, sera suivie de la publication de la liste complète des 33 colistiers de la liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”, par ordre de présentation, dans le courant du mois de janvier 2020.

Si vous aussi, vous partagez notre constat que :
– la division au premier tour de chaque élection municipale, depuis une vingtaine d’années, a été préjudiciable pour l’opposition municipale Fléchoise ;
– les Fléchoises et les Fléchois aspirent très profondément au changement et au renouvellement après trente et une années d’une gestion sans cap, ni boussole, par la même équipe municipale ;
– seule la constitution d’une liste d’union et de rassemblement de l’opposition mais avant tout d’intérêt local, sans étiquette partisane, permettra de répondre à cette aspiration légitime de nos concitoyens.

Nous avons besoin de vous pour rassembler toutes celles et tous ceux qui veulent choisir la voie du renouveau pour La Flèche

SOUTENEZ NOTRE ACTION EN FAISANT UN DON À LA LISTE « ENSEMBLE POUR LE RENOUVEAU DE LA FLÈCHE » pour permettre d’offrir aux Fléchoises et aux Fléchois l’alternance qu’ils attendent, et qu’ils méritent, après 31 ans de mandat de la municipalité socialiste sortante

Informations

Réduction d'impôts

Tous les dons pour la campagne des élections municipales ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % du montant du don (article 200 du Code Général des Impôts). Le mandataire de la liste délivrera à chaque donateur un reçu officiel tiré d’une formule numérotée, remis par la Préfecture, permettant d’obtenir la déduction fiscale.

Faire un don par chèque

Vous pouvez également adresser votre don par chèque à l’ordre de M. Michel Lecoq, Mandataire financier de M. Christophe Beaupère, à l’adresse suivante : “Ensemble pour le renouveau de La Flèche” 21, Grande Rue 72200 LA FLÈCHE.

À qui faire le don ?

 Conformément à l’article L.52-9 du Code électoral, M. Michel Lecoq, en sa qualité de mandataire financier, est seul habilité à recueillir des dons en faveur de M. Christophe Beaupère, tête de liste de la liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”,  dans les limites précisées à l’article L.52-8 du Code électoral reproduit ci-dessous.

Article L. 52.8 du code électoral

« Les dons consentis par une personne physique dûment identifiée pour le financement de la campagne d’un candidat ou plusieurs candidats lors des mêmes élections ne peuvent excéder 4.600 euros. » Les personnes morales, à l’exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués. » Tout don de plus de 150 euros consenti à un candidat en vue de sa campagne doit être versé par chèque, virement, prélèvement automatique ou carte bleue ». Le montant global des dons en espèces faits au candidat ne peut excéder 20 pour cent du montant des dépenses autorisées lorsque le montant est égal ou supérieur à 15.000 euros en application de l’article L. 52.11 ». Aucun candidat ne peut recevoir, directement ou indirectement, pour quelque dépense que ce soit, des contributions ou aides matérielles d’un État étranger ou d’une personne morale de droit étranger. » Par dérogation au premier alinéa de l’article L. 52.1, les candidats ou les listes de candidats peuvent recourir à la publicité par voie de presse pour solliciter les dons autorisés par le présent article. La publicité ne peut contenir d’autres mentions que celles propres à permettre le versement du don. » Toute infraction à ces disposition est passible des peines prévues par l’article L.113-1 du codé électoral.

Article L. 113.1 du code électoral

« I.-Sera puni d’une amende de 3 750 euros et d’un emprisonnement d’un an, ou de l’une de ces deux peines seulement, tout candidat en cas de scrutin uninominal ou binominal, ou tout candidat tête de liste en cas de scrutin de liste, qui : 1° Aura, en vue de financer une campagne électorale, recueilli des fonds en violation des prescriptions de l’article L. 52-4 ; 2° Aura accepté des fonds en violation des dispositions de l’article L. 52-8 ou L. 308-1 ; 3° Aura dépassé le plafond des dépenses électorales fixé en application de l’article L. 52-11 ; 4° N’aura pas respecté les formalités d’établissement du compte de campagne prévues par les articles L. 52-12 et L. 52-13 ; 5° Aura fait état, dans le compte de campagne ou dans ses annexes, d’éléments comptables sciemment minorés ; 6° Aura bénéficié, sur sa demande ou avec son accord exprès, d’affichages ou de publicité commerciale ne respectant pas les dispositions des articles L. 51 et L. 52-1 ; 7° Aura bénéficié, sur sa demande ou avec son accord exprès, de la diffusion auprès du public d’un numéro d’appel téléphonique ou télématique gratuit. II.-Sera puni d’une amende de 3 750 euros et d’un emprisonnement d’un an, ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque aura, en vue d’une campagne électorale, accordé un don en violation des dispositions de l’article L. 52-8. Lorsque le donateur sera une personne morale, les dispositions de l’alinéa ci-dessus seront applicables à ses dirigeants de droit ou de fait. III.-Sera puni d’une amende de 3 750 euros et d’un emprisonnement d’un an, ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque aura, pour le compte d’un candidat, d’un binôme de candidats ou d’un candidat tête de liste, sans agir sur sa demande, ou sans avoir recueilli son accord exprès, effectué une dépense de la nature de celles prévues à l’article L. 52-12 »